Site de l'académie de Versailles

Accueil > Vie scolaire & lycéenne > Nos élèves ont du talent...

Nos élèves ont du talent...

Il était une fois, un petit garçon au visage chaud et calme comme le Soleil et au regard triste comme la Lune, ce petit garçon habitait au pied des montagnes et des océans, dans un lieu magique ou toutes les formes de vie coexistaient. Un jour la Fée Prophète lui rendit visite avec dans sa main une sphère enfermant un nuage et un œil bleu éclair, la fée lui dit : "Une terrible nouvelle, la Sphère Aux Milles Yeux, vient de m’annoncer... Dans peu de temps, nos astres disparaîtront. La prophétie dit "Quand l’Homme versera les dernières larmes d’amour, le Soleil fermera l’œil et la Lune tombera". Toi qui es né de ces astres, je te demande d’aller voir tes rois pour sauver notre existence."

Le matin même, le petit garçon prépara sont sac en y mettant une flûte de pierre, une bulle de pluie et une étoile volante.

Le jeune homme escalada la montagne, la montagne mécontente de tous ces bruits d’homme escaladant sont bras de pierre, déchaîna sa colère en lançant ses roches acérées. Pour calmer la montagne le petit homme sorti la flûte de pierre et souffla dedans, une mélodie si douce et si belle y sorti qu’elle dégagea une aura de paix dans toute la montagne qui s’endormit. Et le petit garçon réussi à atteindre le sommet.

En haut, le petit garçon rencontra un nuage, celui-ci orgueilleux qu’on puisse atteindre sa hauteur ferma le passage en devenant dur comme le fer. Le petit homme ouvrit sont sac et y sortit la bulle de pluie puis la lança au nuage. Celui-ci, qui était devenu si dur, devint humide comme les larmes d’une petite fille et laissa passer le petit homme qui bondit dans l’univers.

Au milieu de cette constellation, le petit homme sorti de son sac l’étoile volante qui lui permit de voler jusqu’au Soleil et la Lune.

Une fois devant le Soleil, il lui dit :
" - Ô toi, mon père qui donne la lumière aux ténèbres, pourquoi es-tu si triste ? "
Le Soleil lui répondit :
"- Mon fils, je suis si triste car depuis la nuit des temps, quand le soir je me couche, l’amour de ma vie se lève..."

Le petit homme alla voir la Lune et lui dit
" - Ô toi, ma mère qui donne l’équilibre à toutes choses, pourquoi es-tu si triste ?"
La Lune lui répondit :
" - Mon fils, je suis si triste car depuis la nuit des temps, quand le soir je me lève, l’amour de ma vie se couche..."

Emu par la peine de la Lune et du Soleil, le petit homme empoigna toutes les étoiles de la galaxie et créa un lien invisible entre ses parents.
Et depuis ce jour, quelques fois, les hommes lèvent les yeux vers le ciel pour contempler l’éclipse...
L’amour véritable.

Texte écrit par un élève de TGA1


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Turgot Montmorency (académie de Versailles)
Directeur de publication : Mme Moreau Murielle